Pianomajeur.net

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Hygrométrie "le cauchemar des pianos"

Envoyer Imprimer PDF
rueneige.jpg

Les conséquences des excès

Trop d'humidité provoquera la rouille des parties métalliques, l'apparition de défauts de toucher au clavier (éventuellement des notes ne remonteront plus à niveau) et d'une manière générale la déformation des pièces de bois. Le piano peut également devenir très difficile à accorder.

La sécheresse est plus dangereuse car cause de fêlures. Les tensions engendrées peuvent même provoquer le décollage de la table d'harmonie et du sommier. La mécanique se désserre et peut devenir bruyante. Le vernis sèche et ne protège plus. Le piano se désaccorde rapidement.

Mesure du taux d'humidité

La première chose à faire est de se procurer un appareil de mesure de l'humidité, un hygromètre. Il existe énormément de technologies différentes mais trois types sont répandus: les hygromètres à cheveu synthétique, à cheveu naturel (crin de cheval) et électroniques.
L'éléctronique ne nécessite pas d'étalonnage (vérification de sa justesse) mais coûte plus cher (2.000 FB, 350 FF) et est souvent associé à un thermomètre et à d'autres fonctions. Les hygromètres à cheveu naturel sont plus précis et un peu plus chers (1.500 FB, 250 FF) que leur équivalent synthétique (1.000 FB, 170 FF); ils doivent tous les deux être étalonnés régulièrement (1 fois par an).
Tous les hygromètres cités mesurent l'humidité relative (la quantité d'eau dans l'air en fonction de la capacité de cet air, un air chaud a une plus grande capacité) et sont d'une fiabilité et d'une précision satisfaisantes. On en vend en général dans les magasins d'optique et souvent chez les marchands de pianos eux-mêmes.

Le taux idéal pour votre instrument

L'humidité relative idéale pour votre piano se situe entre 45% et 70%, elle est de préférence stable. Une grande variation dans un temps relativement court, même comprise dans cet écart, pourrait être dommageable à votre instrument.

Corriger les excès

Bien que plus dangereuse, la sécheresse est relativement facile à contrarier. Parfois l'ajout de plantes et le placement d'un récipient d'eau sur le système de chauffage suffisent à y remédier. Plus radical, l'humidificateur électrique suffira pour corriger les excès, même extrêmes, dans une pièce de volume normal (40m3). Faites attention au mode de fonctionnement de l'appareil. Beaucoup envoient de la vapeur d'eau, c'est efficace au vu de l'aiguille de votre hygromètre mais au contact de l'air plus froid, la vapeur se condense en petite gouttelettes qui se déposent un peu partout, c'est extrêmement dommageable pour le piano. Un test devrait suffire à identifier l'humidificateur: placez votre main à la sortie, si elle est mouillée, testez un autre...
Le meilleur endroit pour trouver directement le bon modèle est de s'adresser à un magasin de piano.

L'excès d'humidité a des conséquences moins redoutables mais est très difficile à corriger. Deux méthodes sont efficaces: l'augmentation de la température et le placement de cristaux de soude à proximité de l'instrument.
Les cristaux de soude absorbent l'humidité ambiante et la liquéfient dans un récipient, elle peut alors être évacuée. Le problème est que la matière est chère, peu efficace et dangereuse à manipuler.
L'augmentation de la température est évidente avec un radiateur mais la saison la plus humide est aussi la plus chaude. Par ailleurs, les modifications entraînées sont difficiles à contrôler.

Dampp-Chaser "Piano Life-Saver"

Parmi les appareils spécifiques à la protection de votre piano, un seul semble intégrer les fonctions de déshumidificateur et d'humidificateur efficacement, c'est le Piano Life-Saver.
La partie humidificateur est constituée d'un récipient d'eau et de deux coussinets en papier qui une fois chauffés libèrent la vapeur d'eau. Il faut les changer régulièrement (1 fois par an).
Le système de déshumidification est une résistance placée à proximité de la table d'harmonie, elle chauffe l'air diminuant ainsi le taux d'humidité relative (Si l'humidité relative de l'air à 20ºC est de 70%, après augmentation de la température de 5º, elle tombera à 52%).
Les deux systèmes sont associés à un humidistat chargé de contrôler le taux d'humidité et de déclencher le fonctionnement des appareils.

L'avantage du "Piano Life-Saver", outre l'association des deux systèmes, est d'agir localement. L'appareil est placé dans les pianos droits (en dessous de plateau du clavier) et sous le sommier (près de la table d'harmonie) des pianos à queues.

Son prix est d'environ 8900 FB HTVA. Le "Piano Life-Saver" est disponible en Belgique chez "Tafijn Piano Parts"*, je me renseigne pour la France. Si vous le commandez à l'étranger, il vous faudra y ajouter la TVA du pays où vous l'achetez et le transport. Des importateurs existent au Pays-bas, en Allemagne, en Angleterre et en Norvège. Dampp-Chaser est sur Internet, pour plus d'information et les adresses des importateurs, http://www.dampp-chaser.com

Il faut ajouter qu'il fait l'unanimité auprès de la profession. Le "Piano Life Saver" est très difficile à placer (je l'ai expérimenté) et le manuel (anglais) n'est pas traduit, à moins d'être très avertit, il vous faudra faire appel à un technicien. Il est un peu cher, aussi renseignez vous convenablement, vous n'en avez peut-être pas besoin.
(MS)

*Tafijn Piano Parts - 37B Hoeverstraat 1755 Gooik - Tel (054) 56 65 70 - Fax (054) 56 79 95

Mise à jour le Jeudi, 02 Février 2006 07:57